Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Surf loose report

Chroniques de la loose surfistique ordinaire

A vos fourneaux!

Salut la surfo-blogo-sphère.

Ça fait un moment que je n'ai pas écrit d'article mais je suis toujours vivant, et je continue même à surfer (des fois que certains se poseraient la question). C'est juste qu'avec une année bien merdique et d'autres chats à fouetter, je n'ai pas éprouvé l'envie de rédiger de nouveaux reports.

Cela ne m'a pas empêché de m'attaquer à d'autres sujets d'écriture, comme par exemple <CLIQUE SUR LE LIEN!>mon blog "escapades coutelières" qui propose à ses lecteurs un voyage (toujours en cours) autour du monde des couteaux d'hier et d'aujourd'hui<CLIQUE CLIQUE CLIQUE!>

Je me suis également passionné pour la cuisine. Une sorte de cuisine bien particulière toutefois, et au sujet de laquelle je souhaitais justement partager aujourd'hui l'une de mes recettes les plus sulfureuses, qui ne manquera pas de déplaire à tout individu dénué de sens critique et/ou d'humour:

Le Financier au coulis antivax

Chers amis, bonjour.

La recette du jour se destine aux pâtissiers dénués de scrupules et prêts à tirer un profit substantiel de toute situation de crise sanitaire. Elle n'est pas difficile à réaliser, à condition de bien respecter les étapes de sa préparation.

Ingrédients

pour mille personnes.

Une tonne de mensonges parfaitement réfutables

"Le vaccin contre la CoViD a fait gonfler les testicules de l'ami du cousin d'une rappeuse célèbre"

Même si ce premier ingrédient est un peu lourd à digérer, n'ayez pas peur de mettre le paquet, bon nombre de vos convives seront trop heureux de tomber sur une saveur en accord avec leurs préjugés et ne prendront certainement pas la peine de vérifier les informations nutritionnelles de votre préparation.

Plusieurs pelletées de chiffres officiels présentés de façon volontairement incomplète et/ou trompeuse

"8% des personnes vaccinées depuis mars 2021 sont décédées"

Là encore, n'ayez pas peur d'avoir la main lourde tant que vous faites attention à bien choisir vos chiffres et à les présenter de la façon la plus biaisée possible au moment du dressage.

Vos convives doivent arriver eux-mêmes à identifier la saveur simpl(ist)e et marquante que vous leur aurez concoctée. Peu importe l'absence totale et démontrable de causalité entre l'événement annoncé et le chiffre associé. L'important est avant tout de sortir de leur contexte des informations officielles et vérifiables pour créer le goût qui vous arrange avec un minimum d'effort tout en maintenant l'illusion de rester factuel.

Un chariot d'observations anecdotiques transformées en généralités

"Ma voisine s'est faite vacciner, pas moi. Elle est tombée malade, pas moi. Ça prouve bien que le vaccin ne sert à rien et même qu'il est dangereux!"

Ce qui est formidable avec cette rhétorique c'est que si vous en avez préparé un peu trop à l'avance, vous pourrez toujours réutiliser les restes pour n'importe quelle autre recette destinée à légitimer un comportement à risque (conduire en excès de vitesse, posséder une arme à feu, bouffer de la merde, mettre son doigt dans le cul d'un ours "pour voir"...) car le fait de pointer un unique contre-exemple à une observation statistique est aujourd'hui encore perçu comme un argument valide par bon nombre de vos convives potentiels.

Quelques arguments irréfutables

"De toutes façons, les chiffres du gouvernement sont truqués."

Un incontournable de toute préparation digne de ce nom, l'argument irréfutable possède l'énorme avantage d'être... irréfutable. Quoi que disent vos critiques culinaires, vous aurez toujours quelque chose à leur répondre. Celui que vous accusez de mentir prétend dire la vérité? C'est exactement ce que dirait un menteur!

Avec ce genre d'ingrédient dans votre recette, vous êtes certains de toujours avoir le dernier mot dans un débat. Et si, une fois votre pâtisserie servie, l'un de vos convives tente de griller votre liste d'ingrédients (mensonges éhontés et faits biaisés en tête), n'hésitez pas à changer immédiatement de sujet en brandissant l'un des arguments irréfutables que vous aurez au préalable pris soin de garder au frais.

N'oubliez pas que rien ne sert de mener un combat que l'on ne peut remporter.

Un brin de réalité alternative

"Le CoViD n'existe pas"

Tout le secret avec cet ingrédient réside dans le dosage. Seul, il est indigeste (comme le piment, sauf pour les gourmets les plus endurcis). Mais savamment distillé dans une préparation suffisamment riche en arômes, il sublime le plat et emporte celui qui le déguste, sans qu'il ne s'en rende compte, dans votre propre univers culinaire. Celui où vous dictez vos règles à mesure que vous étoffez ce monde fantasmagorique.

Une pincée de scepticisme faussement bienveillant

"On manque de recul sur les effets du vaccin, mieux vaut prendre le temps de faire ses propres recherches"

Vos critiques culinaires ne manqueront pas d'user de scepticisme à votre encontre, coupez leur l'herbe sous le pied et positionnez-vous le premier sur ce créneau. S'illustrer en tant que parti du scepticisme donne un avantage incontestable dans tout débat publique, et cela quelle que soit la légitimité de vos inquiétudes ni la validité des méthodes que vous envisagez pour les écarter (bien que, dans l'exemple ci-dessus, "lire toutes les rumeurs qui circulent sur Facebook" semble aujourd'hui constituer une définition publiquement acceptable du concept de "faire ses propres recherches".)

En outre, le fait d'afficher vos préoccupations prétendues pour la santé de vos convives rend d'autant plus digeste le cocktail d'ingrédients hypercaloriques dont vous êtes sur le point de les gaver: après tout, vous ne faites cela que pour leur bien!

Une pointe d'appel à l'égoïsme

"C'est la liberté de chacun de disposer de son propre corps"

Avec un tel ingrédient, impossible de se tromper, l'humain est fondamentalement programmé pour satisfaire ses instincts les plus primaires au détriment du bon sens. Il sera donc très facile de convaincre le plus grand nombre que refuser un vaccin ne constitue pas un problème de santé publique mais un simple choix personnel.

Le fait que la maladie soit contagieuse et susceptible d'atteindre au travers eux des personnes fragiles ne pèse pas lourd face au désir fondamental d'exprimer leur libre arbitre. Il suffit de constater les arguments improbables qui sont opposés par certains individus à l'idée même de protéger autrui en se faisant vacciner pour en être convaincu.

Un soupçon de complotisme

"Toute cette histoire de pandémie n'est qu'un coup monté pour nous asservir au travers d'injections et de mesures sanitaires aussi arbitraires qu'inutiles"

En donnant à votre préparation un léger goût de lutte contre n'importe quel complot d'ampleur nationale ou (c'est encore mieux) mondiale, vous faites de vos convives les Néo de la matrice, ces héros éveillés qui ont su voir au travers la trame de la société pour déceler la véritable réalité vraie qu'on cache aux autres. En les valorisant de la sorte, vous leur procurez un sentiment d'auto-suffisance qu'ils ne retrouveront dans aucune autre recette et qui les rendra définitivement accrocs à vos préparations autant qu'imperméables à toute tentative ultérieure de raisonnement. 

Préparation

  1. Mélangez les ingrédients sur une page web ou un prospectus beurré au préalable de références à toutes sortes de sources, même si elles sont reconnues pour leur penchant à ne pas se soucier des faits.
  2. Enfournez dans le réseau social le plus proche ou, dans le cas du prospectus, les boites aux lettres de votre commune.
  3. Servez tiède, sans exiger de contrepartie, au nom de la lutte pour le bien et la vérité.
  4. Régalez-vous de la réaction des convives dont vous aurez réussi à exploiter la crédulité et du goût délicieusement ironique que procure le fait de manipuler quelqu'un en lui faisant croire que vous l'avez justement libéré d'une manipulation.
  5. Empochez la rançon de votre succès grâce aux accompagnements que nous vous suggérons.

Accompagnements

Pour servir avec votre préparation, nous vous recommandons fortement:

  • la vente de produits dérivés ou de médecine alternative,
  • l'organisation de conférences payantes,
  • la mise en place d'un support vidéo susceptible de vous reverser des droits publicitaires,
  • la diffusion d'un programme politique que votre recette mettra en valeur.

N'oubliez pas que sans ces accompagnements, votre investissement dans ce "financier" sera sans retour.

Veillez toutefois à porter une attention toute particulière à la façon dont vous servez ces accompagnements à vos convives: dans l'idéal, faites en sorte qu'il ne soit pas possible de savoir que votre plat et sa garniture proviennent de la même cuisine. En effet, certains de vos critiques pourraient aisément vous reprocher d'utiliser ces accompagnements surtaxés pour tirer profit de l'appétit suscité par votre recette gratuite.

Cela n'affectera évidemment pas les pigeons de votre farce, qui seront définitivement acquis à votre cuisine, mais pourrait compliquer la distribution de vos futures créations, voire attirer l'attention du grand complot qui ne manquera pas de prendre vos richesses si durement gagnées dans le seul but de vous faire taire et d'étouffer la vérité.

Précautions particulières

Au cours de toutes les étapes de cette préparation, du pétrissage jusqu'au service en passant par la cuisson, évitez à tout prix de faire savoir à vos convives que vous vous êtes fait vacciner au cours de la première campagne en produisant un certificat médical bidon pour passer en priorité, ça ne ferait vraiment pas sérieux.

Conclusion

Cette recette vous a plu? Tant mieux, n'hésitez pas à la partager, elle est libre de droits.

Cette recette ne vous a pas plu? Tant pis, allez vous faire foutre. Désabonnez-vous, inondez-moi d'insultes. Je pourrais prétendre que ça me serait complètement égal mais c'est faux, car je trouverais au contraire plutôt amusant qu'un militant antivax ou même un simple "vaccino-hésitant" vienne déverser sa propagande ignorante dans les commentaire d'un blog humoristique lu par moins d'une centaine d'internautes.

Dans les deux cas, bonne journée à tous.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Je n’avais pas vu que tu avais réécris des articles !!! <br /> Cool :-)<br /> Rien à voir, mais elle risque d’être tonique la sess de Noël cette année ;-)) <br /> Sinon, il n’y a pas lgt j’ai eu l’argument ultime dans une discussion avec un antivax convaincu… La petite pincée de sel qui fait la différence dans les pâtisseries et qui te met à l’abri de tout : <br /> Le sujet était alors le vaccin qui te transforme en borne wifi ou Bluetooth je ne sais plus… et l’ingrédient mortel : « Tu peux le tester (Je peux t’envoyer aussi des liens de test sous huissier) et tu verras… SAUF SI TU AS REÇU UN PLACEBO. »<br /> La, j’avoue être resté un peu hébété une petite seconde et puis j’ai applaudi, c’était trop beau ! :-)))<br /> Ps : content de voir que ton oreille va mieux sous tes 3 couches de protection :-) <br /> Ps2 : la prochaine fois, je ne te ferai pas l’affront d’hésiter sur ton identité face à ces fameuses trois couches de protection :-))))) A très vite sur les spots ;-)
Répondre
U
Je comprends ta confusion, le chien était de trop dans le tableau. Nouveau modèle, plus transportable que le précédent. Avec celui-là je peux enfin vivre ma vie rêvée de punk.
C
C'est pas plutôt les pieds dans le plat le titre de l'article. <br /> A un moment j'ai pensé que tu était mort de la covid...<br /> En terme de comportement à risque on peut aussi mettre collectionner les couteaux non ?
Répondre
U
...ou faire du surf sans casque :D
J
Hum, j'ai goûté mais je pense que ça serait plus fin avec un peu de nihilisme "de toute façon l'espèce humaine est une pourriture qui doit crever"
Répondre
S
Je savais que tu étais à la solde des médias mainstream qui lèchent les bottes du gouvernement et des lobbys pharmaceutiques. Au moins si tu lisais francesoir.fr et fl24.net, tu aurais des analyses un peu plus fines et tu serais moins un mouton !!! (-> important les 3 points d'exclamation. J'ai oublié quelques fautes d'orthographe pour être vraiment crédible, zut).
Répondre
L
Très belle recette, une dégustation qui sera certainement indigeste pour certains. Pour ma part, je me suis régalée et je ne vais pas manquer de la partager
Répondre